Hybiku Fascination
Bienvenue dans notre univers !


Hybiku… Ancêtre parmi les ancêtres. Le premier de son espèce. Celui qui leur donna leur nom… Entrez dans la fascination… Entrez dans la légende…
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Optimisé pour Google Chrome

Partagez | 
 

 Alelonia Levence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Alelonia Levence   Ven 10 Sep - 14:54

Informations générales
Nom : Levence
Prénom : Alelonia
Age : 19 ans
Sexe : Jeune fille
Espèce : Sipedanthrope
Déviance : Bisexuelle
Forme humaine
Alelonia est une jeune femme à peine majeure aux longs cheveux blonds et ondulés. Véritablement longs, étant donné qu'ils descendent quasiment jusqu'au milieu de ses cuisses. Bien qu'on notera que la partie de ses cheveux qui entoure son visage est assez courte, descendant à peine jusqu'en bas de son menton et raides, étant donné qu'elle lisse cette partie. Le reste de ses cheveux est légèrement ondulé et finit par s'entortiller sur lui-même comme des anglaises mal réalisées. Ils sont d'une couleur paille, légèrement colorée de teintes ivoires. La plupart du temps elle les noue en tresses, en couettes et autres coiffures diverses avec un long ruban noir. Par long j'entends : plus de deux mètres, soit déjà trente centimètres de plus qu'elle. Oui là, on peut aisément dire qu'il est long. L'implantation de ses cheveux est très basse, aussi se débrouille-t-elle pour la cacher avec une longue frange qui contourne ses yeux. Qui pendant qu'on en parle sont de grand yeux circulaires sans cesse emplis d'une impression d'incompréhension. La pupille dilatée le plus souvent et des reflets les faisant briller, ses yeux sont d'un marron intermédiaire, à mi-chemin entre le noisette et le foncé, aux rainures peu marquées. Avec son visage affiné de forme triangulaire, et ses pommettes rosées légèrement ressorties, on peut sans mentir dire qu'elle est assez mignonne.

De manière plus générale, c'est une fille assez grande puisque, comme on le laissait deviner précédemment, elle mesure un mètre et soixante-dix centimètres (5pi5). Les jambes longues fines sans aucune marque de graisse, mais a-t-on réellement déjà vu un serpent grossir ?, elle a les chevilles tout aussi minces tant qu'on reste dans le sens physique du terme. Ses pieds sont assez petits pour sa taille, de pointure 38 exactement (7 au Québec), avec des ongles plutôt longs et légèrement vernis pour briller discrètement au soleil. Pour remonter, elle n'a pas des fesses très arrondies, disons légèrement bombées pour qu'elle puisse tenir debout, rien de plus. Les hanches minces, elle a le ventre creux, marqué par la forme des abdos qu'elle avait commencé à faire, même si depuis le temps elle a fini par renoncer. La forme générale de sa cage thoracique se devine à travers sa chair sans qu'on ne voit vraiment à travers, ce n'est tout de même pas un squelette. Minceur oblige, sa poitrine n'est pas extrêmement volumineuse. Disons que l'expression "seins petits et droits" et la mieux adaptée pour désigner cette partie de son corps. Ses épaules arrondies amènent des bras d'une finesse presque effrayante de loin mais qui finalement se révèle à peu près proportionnelle au reste une fois que l'on s'approche un peu. Ses mains sont parfaitement lisses et bien entretenus, avec de longs ongles qu'elle ne vernit que peu pour qu'ils brillent, comme ceux de ses pieds. Pour la posture générale, elle se tient avec le dos droit et a tendance à se déhancher sérieusement et parfois à trébucher un peu. Disons qu'elle ne tient pas toujours sur ses jambes. Et qu'elle fait de régulières rencontre avec tout ce qui est mur, poteaux et même sol...

Sa tenue vestimentaire est extrêmement variée, même si elle reste souvent dans des teintes rouges, roses, magenta... Il peut lui arriver de porter des jeans larges et très longs un jour et des moulants le lendemain, ou d'enchaîner sur une mini-jupe ou même parfois une jupe rallongée à l'arrière mais courte devant. Niveau haut, c'est un peu la même chose. Elle alterne entre les sweats, les vestes de tailleur, les corsets, les chemisiers à lacets souvent ouvert, les débardeurs et les robes... De plus, elle ne se vêtit pas du tout en fonction des saisons. on peut très bien la voir arriver en pullover et pantalon l'été et en mini-jupe et débardeur l'hiver... Niveau chaussures, elle est quand même plutôt branchée sandalette étant donné qu'elle aime beaucoup montrer ses pieds.
Alelonia, de part sa nature de serpent, est légèrement... prédatrice. Par déclinaison, la demoiselle est quelqu'un d'extrêmement dominateur. Dire "Obéit-moi et incline-toi" à quelqu'un de plus grand et plus fort qu'elle ne lui fait pas peur. Après tout, la taille ne veut rien dire. Quand on voit ce qu'un serpent est capable d'avaler en une bouchée, c'est vrai qu'on commence à avoir des doutes sur le "Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse". Comme quoi les proverbes... D'ailleurs Alelonia a ses petits proverbes à elle. Notamment un qui dit clairement qu'elle n'écoute pas les autres. Une sorte de "S'ils se sont trompé sur quelque chose de si simple, ils se trompent sur tout" et autres "Ce n'est pas parce qu'ils sont plusieurs à avoir tort qu'ils ont raison". Et comme dans son absolue supériorité elle est persuadée de détenir la vérité, rien que la vérité et toute la vérité, on peut aisément dire qu'ils sont souvent nombreux à avoir tort à ses yeux. Et à quoi bon écouter des gens qui disent n'importe quoi ?

En plus d'être totalement prétentieuse et égocentrique et de n'accorder aucune importance aux paroles et aux sentiments des autres, et parce que ça ne fait pas assez de défauts comme ça, il faut en plus que notre cher Sipedanthrope est une sadique de première. C'est pour ça qu'elle aime énormément sa nature. Empoisonner les gens simplement en les mordant ou les griffant jusqu'au sang et les regarder se tordre de douleur en agonisant est un plaisir dont elle trouverait dommage de se priver. Quant au fait d'enrouler son corps reptilien autour d'une proie et de serrer de plus en plus fort jusqu'à le sentir étouffer et tout à coup devenir amorphe sous son étreinte, elle trouve ça tout bonnement.. jouissif. Comme c'est mignon...
Alelonia est née à Ayashi, le quartier ouest de la capitale, Rynsen. Véritable fille du quartier des plaisirs, elle est née à l'auberge Yakimagi, alors que sa mère revoyait pour la troisième fois le même "employé", un de ses hommes favoris parmi tous ceux qui se présentaient. Assurément le père de son enfant, même si vu qu'elle passait pas mal de nuit dans cette auberge, ce n'était pas forcément sûr. Ca le fut quand la petite vint au monde. Car c'était le seul homme Sipedanthrope qu'elle avait fréquenté, et que sa fille était bel et bien une fille-serpent.
Son père fut forcé d'aider la jeune femme à accoucher dans une chambre de l'auberge, donnant naissance à une petite fille qui avait déjà de minuscules serpents dorés sifflants au-dessus de sa tête. Un œil d'or et un œil d'argent, elle dévisageai les deux adultes qui la regardait en souriant, ses deux crochets minuscules frôlant ses lèvres. Après un regard échangé, les parents prirent également leur forme hybride et s'assirent l'un à côté de l'autre autour de l'enfant, les longs serpents de leur chevelure allant caresser les tout petits qui ondulaient sur la tête de la nouvelle-née…

L'enfant a grandi avec sa mère dans un appartement délavé du quartier de la débauche. Elle n'a pris pour la première fois sa forme humaine qu'à deux ans. Et comme le gardien d'immeuble était un Lycanthrope, la mère a caché l'existence de son enfant pendant ces deux années. Pas envie que, s'il faisait partie de la secte Luporum Regnum, il n'essaye de les tuer toutes les deux… La petite Alelonia a donc passé deux ans cloîtrée chez elle, se contentant de siffler pour réclamer des choses car pas encore capable de pleurer. Au moins pour la discrétion, on peut dire que c'était pratique. Sa mère, quant à elle, continuait ses sorties nocturnes à l'auberge. C'est d'ailleurs à cause de ça qu'elle donna naissance à un Corneillis deux ans plus tard, et la Sipedanthrope ayant à peine obtenue sa forme humaine fut étrangement intriguée par cette créature aux ailes noires qui séjournait dans son ancien berceau. Imperturbable, le bébé aux yeux noirs regardait fixement le plafond, la terreur brillant dans ses yeux noirs. Et même en se changeant en serpent pour dormir entièrement enroulée autour de lui, Alelonia ne réussit jamais à lui faire manifester la moindre émotion. Alors elle continua de dormir dans son berceau, enroulée autour du bébé, lui servant ainsi de couverture. La terreur dans les yeux de son petit frère était incompréhensible pour elle, qui ne savait rien des autres espèces…

Contrairement à elle, l'enfant obtint bien vite une forme humaine, mais refusa catégoriquement de l'utiliser. Dès son plus jeune âge, elle le vit s'envoler par la fenêtre pendant certaines lui pour aller hurler sa peine à la lune, joignant ses cris et gémissements aux hurlements des loups. Elle entra à l'école, se montant par nature à la première place dans tous les domaines, malgré la rivalité. Et elle devint une figure de respect, commandant le groupe le plus influent des élèves de son école. Véritable petite reine, elle se hissa au somment, rabaissant les autres au rang de serviteur. On peut dire qu'elle chuta rapidement de son piédestal à la mort de sa mère. Et de son frère, par la même occasion. Car, comme les images le lui avaient montré à sa naissance, le jeune Corneillis vit de ses yeux noirs le gardien d'immeuble entrer chez eux et les surprendre tous deux sous forme hybride. Membre de la Secte des Loups, il ne fit preuve d'aucune discrétion ni délicatesse, clouant le jeune garçon au mur par les ailes sans qu'il ne manifeste la moindre douleur. Il savait déjà ce qui se passerait. Il savait que l'homme allait essayer de violer sa mère. Que lui se jetterait sur lui sous forme humaine et finirait tué d'une lame en pleine gorge. Il savait… Et il savait qu'il ne pourrait échapper à son destin. Et du haut de ses seize ans, le frère d'Alelonia se jeta sur l'homme, sentant la lame s'enfoncer dans sa gorge sans même esquisser une grimace de douleur. Juste un sourire satisfait. Il allait mieux, maintenant…

En rentrant du lycée, la jeune fille trouva sa mère et son jeune frère tous les deux morts. Le garçon avait réussi son objectif, empêcher l'homme de salir sa mère… Car quand la lame s'était fichée dans sa gorge, elle en avait profité pour s'enfuir et s'était fait tuer par la rage aveugle. Mais la jeune Sipedanthrope ne comprit pas. Elle ne comprit pas le doux sourire qui ornait les lèvres du cadavre de son frère. Elle ne comprenait pas le sang sur le mur et la marque de couteau alors même que rien ne semblait y avoir été épinglé. Par contre elle comprit très bien que sa famille avait été détruite, et l'odeur de loup flottant autour d'elle ne lui laissa aucune hésitation sur le meurtrier. Alors elle sortit de la pièce, se laissant tomber sur le sol tandis que son corps se changeait en serpent. Et au fil de glissades sinueuses, elle arriva à la loge du gardien. Mordant sa jambe pour le faire fléchir, elle s'enroula autour de sa gorge et de sa cage thoracique, l'étranglant et l'étouffant à petit feu…
Forme animale
Sous forme animale, Alelonia est un long serpent jaune d'exactement deux mètres et trente centimètres. D'un jaune vif, pas exactement doré mais assez proche tout de même, elle a le dessous du ventre de la même couleur que la peau de sa forme humaine, c'est à dire d'un beige plutôt clair. Non, très pâle en fait. Cette couleur beige, en s'éclaircissant un peu vers le blanc, sortes de formes géométriques régulières au motif proche d'un pentagone sur toute la surface de son corps. Entièrement en longueur et de forme cylindrique, elle ressemble à l'espèce des pythons jaunes et, dans le doute, affirme en être un. Enfin, pour peu qu'un python jaune puisse parler, ce qui n'est pas exactement le cas. Mais est-ce réellement important ? Le dessus de sa bouche est marqué par des interstices entre ses écailles, laissant apparaître une chair marron un peu rougeâtre. Ses yeux, la pupille tellement fine qu'elle en est invisible, sont de la même couleur que sous sa forme humaine : marrons, à mi-chemin entre le havane et le châtaigne. Sa langue, fourchue comme celle de tous les serpents, est de couleur rose saumon, et claque avec délice contre ses magnifiques et longs crocs nacrés. Inoffensifs. Les crocs, hein, pas le serpent... Elle étrangle très bien...
Forme hybride
Sous forme hybride, on peut dire qu'elle s'en est plutôt bien sortie . Disons que tant qu'elle garde la bouche fermée, elle est assez belle. Son oeil droit, à demi-fermé et magnifiquement doré, si l'ont peut dire doré même s'il est plus proche du jaune, possède une petite pupille arrondie tandis que le gauche, d'une couleur argentée très proche du blanc, de présente sous la forme d'une pupille verticale. L'oeil humain et l'oeil serpent en somme, bien qu'elle ne comprenne pas vraiment pourquoi ses yeux hybrides ne sont pas de la même couleur que ses yeux humains ou animaux. Ses cheveux blonds se sont mués en longs serpents de même couleur, c'est-à-dire d'un jaune sable tendant un peu sur l'ivoire, moins longs certes, mais deux fois plus ondulés et surtout.. Deux fois plus impressionnants. Autant dire que ça grouille de reptiles rampant, sifflants et ondulant sur la tête de la demoiselle. Ils ne s'attaquent pas à elle, bien entendu, mais méfiez-vous : ne les approchez pas de trop près. Son visage, étonnamment lisse, est celui d'une femme adulte, plus vieille qu'elle ne l'est en tout cas. Le front large contrairement à sa forme humaine, elle a les sourcils et la commissure des lèvres naturellement inclinés vers le bas. Plus grande que sous forme humaine tout en l'étant moins que sous forme reptilienne, elle mesure en tout et pour tout un mètre et quatre-vingt centimètres. Toujours aussi mince si ce n'est plus, elle a cependant pris en poitrine.

Quand elle ouvre la bouche, la première chose que l'on remarque, ce sont les grands crochets nacrés qu'elle y cache. bah oui, c'est pas pour rien qu'elle a des bosses au niveau de la lèvre inférieure... La deuxième chose, c'est si sa langue s'avance légèrement vers ses lèvres : fourchue, épaisse, légèrement bleutée....
Pouvoir racial lvl 1
Pouvoir de base Sipedanthropes
Eraflure, permet d'imbiber les ongles et crocs du Sepidanthrope de poison dès qu'ils entrent en contact avec du sang. Le poison ne peut pas tuer les joueurs.
De manière générale, la demoiselle s'en sert pour chasser, tuer et éradiquer définitivement ses proies. On ne peut pas vraiment dire que le pouvoir de tuer les gens par simple morsure ou griffure sanglante puisse être utile à grand chose d'autre, en même temps..
Vous (facultatif)
Prénom : Laura
Age : 13 ans
Comment avez-vous connu le forum ? Je l'ai créé
Qu'en pensez-vous ? Je vias me dispenser de répondre xD'ey
avatar
Alelonia
Fonda / Python sadique
Messages : 58
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 21
Espèce : Sipedanthrope
Pouvoir de base : Eraflure

Informations supplémentaires
Déviance: Bisexuelle
Pouvoirs:
Niveau: 1

Voir le profil de l'utilisateur http://hybiku-fascination.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
 

Alelonia Levence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybiku Fascination :: L'essentiel :: On se connait ? :: Fiches validées-